Connexion WID et sql express depuis le management studio

Il peut être intéressant de se connecter à une base de donnée WID (wsus par exemple) ou SQL Express pour voir sa taille ou les journaux de logs. On Peut pour cela utiliser le management studio de sql qui doit être installé localement. L’avantage d’une WID plutôt que sql express réside dans la non limitation d’espace disque, de RAM et de CPU.

Pour une connexion à une WID

Avant 2012

\\.\pipe\MSSQL$MICROSOFT##SSEE\sql\query

Après 2012

\\.\pipe\MICROSOFT##WID\tsql\query

2017-04-12_13h50_05

Pour une connexion à SQL express

La connexion se fait comme une base classique nomduserveur\instance

Publicités

Astreinte SQL

Connaitre le contexte d’exécution

Aller voir les propriétés de l’instance puis partie sécurité.

Description

Il y a autant de services SQLServeur que d’instances présentes sur le serveur. Les services peuvent être exécuter via un compte local ou un compte de service. Le service sql agent sert pour les plans de maintenance et n’est donc pas obligatoire. Le SQL Browser permet de trouver le serveur SQL pour les autres serveurs, si le port d’écoute est différent du 1433, il est obligatoire que ce service soit démarré.

Pour SQL Express, la taille max est de 4Go pour 2005 puis 10Go pour les versions suivantes.

Avant 2012, le cluster était réalisé via un disque partagé et administrable via la console cluster ou le miroring. A partir de 2012 on utilise le cluster AAG avec un disque non partagé en mode entreprise. A partir de la version 2016, la version standard suffit mais mode asynchrone.

En cas d’AAG on passe uniquement par le management studio pour gérer le cluster (management -> aag) on bascule en faisant serveur failover. Éviter d’utiliser CAU pour les mise à jour dans le mode AAG

Troubleshoot

Si des lenteurs sont présentes, vérifier la mémoire allouée à l’instance. Attention, c’est la mémoire totale que l’instance va utiliser, il faut en laisser pour l’OS et les connexions clientes.

Si la DB est pleine, on peut faire un rapport en faisant un clic droit rapport puis disk usage. Il faut alors vérifier la vitesse d’augmentation dans les proprités puis files. Pour gagner de l’espace, il faut alors faire un shrink via clic droit, task, shrink. Cela permet de récupérer l’espace en état unused.

Si jamais la bascule ne se passe pas, il faut vérifier l’état des services mais aussi dans le cas d’un shared cluster les propriétaires possibles du nœud.

Penser également au plan de maintenance pour les sauvegardes par exemple.